fbpx

10 choses à savoir pour votre tour du monde à la voile

Tour du monde à la voile

Qui n’a jamais rêvé de faire un tour du monde à la voile ? Comme de partout, il y a ceux qui se contentent de rêver et ceux qui passent à l’action ! Vous faites partie de cette deuxième catégorie ? Alors vous êtes sur la bonne page ! Vous trouverez ci-dessous le top 10 des choses à savoir pour réussir son tour du monde en voilier ! Choix du bateau, préparation, vie dans le bateau… vous trouverez de nombreuses informations pour réussir votre tour du monde !

1. Quel voilier pour faire un tour du monde ?

Le bateau sera votre maison pendant toute la durée de votre tour du monde, alors autant bien le choisir ! Les critères principaux à prendre en compte sont les suivants :

  • Votre budget. Que votre bateau soit en location ou acheté, vous devez fixer un budget. Sans surprise, le catamaran ou un voilier récent (du type aluminium par exemple) est plus coûteux qu’un voilier en polyester et ancien.
  • La taille du voilier. Un grand voilier est spacieux et plus polyvalent. Par contre, il faut savoir qu’il est plus coûteux à l’entretien et l’anneau dans les ports est plus cher.
  • Le tirant d’eau du voilier. Le tirant d’eau correspond à la profondeur de la partie immergé du bateau (quille). Plus le tirant d’eau est faible, plus vous pourrez vous approcher des plages et accéder aux différents lieux de mouillage. Par contre, plus le bateau est grand, plus son tirant d’eau est important.
  • Confort à l’intérieur. Si vous ne prenez pas en compte certains détails, votre expérience en bateau peut vite se transformer en sauna ! Par exemple, bien que du plus bel effet, le teck est une matière qui chauffe beaucoup. De plus, les joins entre les lattes de teck sont à refaire régulièrement. De même, si vous voulez éviter d’installer une clim, veillez à ce que le bateau comporte de nombreuses aérations.
Catamaran croisière

2. Quel budget pour faire un tour du monde à la voile ?

Le budget d’un tour du monde à la voile se calcule en prenant en compte les deux composantes suivantes : 

  • Le prix du bateau (achat ou location) ;
  • Les dépenses à bord et en escale.

Bien sûr, chaque tour du monde est différent, il est donc difficile de généraliser. Néanmoins, pour avoir une idée, l’achat de bateau coûte entre 50 000 € et 400 000 €. La location de bateau, quant à elle, revient plutôt entre 40 000€ et 100 000 € à l’année

Pour le second poste de dépense, il est courant de compter entre 500 € et 1 000 € par personne et par mois. Ce budget permet de couvrir les dépenses liées à l’entretien, au carburant, à l’alimentation, à l’accastillage, etc.

3. Achat voilier VS location voilier

Comme dans d’autres domaines, l’achat et la location ont chacun des avantages qui leur sont propres.

Les avantages de la location sont les suivants :

  • Le forfait de location inclut tout comme l’assurance, les équipements, l’entretien, etc. C’est donc plus facile d’un point de vue budget. De plus, certains loueurs possèdent des bases dans le monde entier qui vous permettent de faire un bilan complet du bateau avant de repartir. 
  • La location coûte moins cher que l’achat de bateau. Par contre, l’argent investi est perdu puisqu’à la fin du tour du monde, le bateau ne vous appartient pas.
  • Les bateaux sont mis en location par des professionnels et sont dont révisés et en bon état.

Les avantages de l’achat du bateau :

  • Vous pouvez réalisez tous les travaux d’aménagement que vous souhaitez.
  • Vous êtes libres de revenir quand vous voulez.
  • Vous êtes propriétaire de votre bateau. Vous avez donc un bateau sous la main qui aura été en partie rentabilisé avec votre tour du monde. Par contre, cela peut s’avérer un désavantage si vous comptez vendre votre bateau à votre retour. La vente du bateau peut prendre un certain temps. Dans le même temps, vous aurez toujours à charge son entretien.

4. Quelles assurances pour votre tour du monde à la voile ?

Il y a principalement deux composants à assurer dans un tour du monde à la voile : vous et votre voilier. Concernant vous et votre famille, il est important d’avoir une couverture médicale qui inclut une mutuelle. De ce fait, vous pouvez par exemple bénéficier d’une assurance rapatriement. De plus, vous serez couvert du point de vue médical en cas d’accident mineur ou majeur. Suivant votre situation, cette couverture médicale peut être :

  • Celle de votre employeur si le type de congés que vous avez pris vous permet de garder vos droits ;
  • La cotisation à la Caisse des Français à l’Étranger (CFE) ;
  • Une assurance de voyage privée.

Pour le bateau, c’est comme pour une voiture en gros ! Vous avez le choix entre une assurance au tiers ou tous risque. Il existe des courtiers en assurances maritimes qui vous permettent d’obtenir plus facilement des devis pour faire votre choix.

5. Comment planifier son itinéraire ?

Avec l’incertitude météorologique, vous serez peut-être amené à ajuster votre cap en cours de route. Pour autant, vous devez sélectionner les endroits incontournables à faire au cours de votre tour du monde en voilier. 

Sans surprise, en général, il faut privilégier les pays lointains que vous n’aurez peut-être plus l’occasion de faire après. Le critère de la sécurité est également à prendre en compte. Il serait en effet dommage que votre tour du monde soit gâché par des mésaventures. Enfin, il est judicieux d’avoir en tête certains évènements internationaux que vous ne voulez pas rater, tels que :

  • Le festival Tapati sur l’île de Pâques
  • La fête des fleurs en Thaïlande
  • Le Carnaval de Rio au Brésil
  • La saison des cerisiers au Japon
  • La fête des lumières en Inde
  • Le jour des morts au Mexique
  • Etc.
Tour du monde à la voile

6. Comment apprendre la navigation en haute mer ?

C’est évident, un tour du monde à la voile, ça se s’improvise pas ! Certes, l’objectif n’est pas de réaliser un record au Vendée Globe, mais tout de même. Un élément important de votre préparation consiste à vous former à la navigation. Si vous partez en tour du monde au commande de votre navire, vous serez livré à vous-même. Votre itinéraire vous fera inévitablement passer en haute mer et au travers d’anticyclones.

Pour vous former à la navigation, le mieux est de réaliser des stages de voile aux Glénans par exemple, histoire de réveiller le François Gabart qui est en vous. Si vous partez de zéro, en général, il est bon de prévoir deux ans de formation. Les stages de navigation vous permettront d’appréhender le comportement d’un voilier, les notions métrologiques, les aspects techniques à bord, la sécurité en mer etc.

7. Quel permis bateau est nécessaire pour faire un tour du monde ?

Si vous embarquez au départ de France, votre bateau battra très certainement pavillon français. Aussi, même si vous voyagez aux quatre coins du monde, la réglementation française s’applique. Pour plus d’information à ce sujet, n’hésitez pas à consulter notre guide sur les réglementations de de permis bateau à l’étranger.

En France, il n’est pas nécessaire d’avoir un permis pour naviguer sur un voilier. Par contre, il est capital d’avoir acquis une très bonne expérience au préalable. C’est pourquoi les stages de navigation sont un pré-requis non négociable pour partir en voile autour du monde.

8. Comment faire la cuisine à bord ?

On en vient aux aspects pratico-pratiques ! Après tout, vous êtes français, les plaisirs de la table, ça compte… même lorsqu’on est à bord d’un voilier ! Tout dépend de la taille de votre bateau. Mais en général tous les voiliers disposent des équipements nécessaires comme : frigo, plaques de cuisson, four, etc.

Suivant votre itinéraire, il se peut que vous restiez en mer de façon prolongée. Aussi, il est important de prévoir un stock important de produits de base du type pâte, riz, etc. Dernier conseil, avant de partir, pensez à apprendre à faire du pain, votre tour du monde à la voile est une bonne raison pour apprendre de nouvelles recettes.

9. Comment se doucher à bord ?

De même que pour la cuisine, le voilier dispose de tous les équipements de base nécessaires pour prendre une douche. Si vous partez longtemps en mer, vous devrez veiller à ne pas consommer toute votre réserve d’eau douce. Même dans ce cas, vous pourrez toujours pendre la douche… directement dans la mer ou l’océan ! Pour prévoir cette éventualité, nous vous recommandons d’acheter des produits non polluants. Certains produits sont en effet conçus pour le lavage en eau de mer et ne nuisent pas à l’environnement.

10. Comment avoir un accès internet à bord ?

Certains se lancent dans l’idée d’un tour du monde à la voile tout en poursuivant leur activité professionnelle. Cela est le cas par exemple des nomades digitaux, ou digital nomads. Dans ce cas, il est utile de regarder des solutions du type satellitaire qui vous permettront d’avoir internet à tout moment. Par contre ces solutions sont très coûteuses.

Autrement, si vous n’avez pas besoin d’internet tous les jours, vous pouvez profiter des bornes wifi des ports d’escale. Vous pouvez également accéder à internet par votre réseau mobile 4G. Bien sûr, au préalable pensez à vérifier le contenu de votre forfait pour éviter de mauvaises surprises ! Au large, vous pouvez utiliser la radio BLU pour communiquer avec vos proches et envoyer des messages via SailMail.