You are currently viewing Mal de mer : Les astuces pour le combattre !

Mal de mer : Les astuces pour le combattre !

Vous avez peur d’être malade à bord d’un bateau ? Le mal de mer peut effectivement toucher tout le monde, que vous soyez novice ou skipper expérimenté. Toutefois, cette pathologie ne doit pas vous empêcher de prendre le large ! Apprenez plutôt à comprendre le mal de mer et le combattre. Il existe en effet des astuces pour éviter d’avoir le mal de mer.

Comprendre d’où vient le mal de mer

Pour trouver des remèdes efficaces contre le mal de mer, il faut d’abord comprendre sa cause. En fait, le mal de mer intervient lorsque votre cerveau perçoit des informations qui lui semblent contradictoires.

Le conflit intervient entre deux organes clés : l’oreille interne et les yeux. D’un côté, l’oreille interne perçoit que vous êtes sur un véhicule en mouvement. D’un autre côté, les yeux ne visualisent pas forcément ce mouvement, en particulier si vous regardez des objets immobiles. Cette contradiction peut alors provoquer un mal de mer qui se caractérise par des vertiges, des maux de tête, des sueurs froides ou des nausées.

Ce phénomène n’est d’ailleurs pas limité aux déplacements en mer. Il s’applique également pour tous types de transports, c’est pourquoi on parle plus généralement du mal des transports. Par exemple, les personnes sujettes au mal du transport auront des difficultés à lire en voiture.

Les dispositions naturelles d’une personne impactent sa sensibilité au mal de mer. Toutefois, il existe des astuces pour limiter le risque d’avoir le mal de mer. Découvrez quelques conseils faciles à appliquer !

Comment éviter le mal de mer : La règle des 5 F

La règle des 5 F est un principe connu dans le domaine marin. Elle identifie les 5 éléments qui contribuent au mal de mer. Pour éviter d’avoir le mal de mer en bateau, il faut donc se protéger contre :

  • La Fatigue. Si vous êtes fatigué, vous devenez plus sensible au mal de mer. Avant de partir en mer, prenez une bonne nuit de sommeil pour être au meilleur de votre forme. Une fois à bord, n’hésitez pas à faire une sieste lorsque le besoin se fait sentir.
  • Le Froid. Veillez également à porter des vêtements adaptés pour vous protéger du froid et du vent : pull, veste, coupe-vent, etc. A l’inverse, il est aussi important de vous protéger du soleil afin d’éviter l’insolation.
  • La Faim. Naviguer avec le ventre vide n’est pas le meilleur moyen d’éviter le mal de mer. Prévoyez un bon repas équilibré avant de partir en mer. Prenez des repas réguliers à bord ainsi que des petits encas.
  • La soiF. L’hydratation est capitale pour lutter conte le mal de mer. Veillez à boire régulièrement pour rester bien hydraté. Autant le dire clairement, l’alcool ne contribue pas à votre hydratation (bien au contraire)… Il faudra donc vous contenter d’eau !
  • La Frousse. Cet élément est moins palpable mais tout aussi réel ! La peur contribue effectivement à empirer votre mal de mer. Alors si vous n’êtes pas serein à l’idée de voguer sur la mer, prenez les devants pour apaiser votre inquiétude. N’hésitez pas à poser toutes vos questions au skipper qui vous accompagne.
Mal de mer

D’autres conseils contre le mal de mer

En plus d’appliquer la règle des 5 F, vous pouvez mettre en œuvre des mesures simples pour éviter ou soulager votre mal de mer :

  • Regardez la mer. Nous l’avons dit, le mal de mer survient lorsque votre œil ne détecte pas les mêmes mouvements que votre oreille interne. Alors pour faciliter la tâche de vos yeux, regardez au loin ! Si la ligne d’horizon est fixe, votre œil saura néanmoins interpréter les mouvements de l’eau et il sera ainsi mieux en phase avec votre oreille interne.
  • Restez sur le pont. Pour la même raison que celle évoquée ci-dessus, il est préférable que vous évitiez de descendre en cabine. A l’intérieur, votre œil repérera beaucoup moins de mouvements et vous serez donc plus sensible au mal de mer.
  • Prenez la barre. Lorsque vous prenez les commandes du bateau, vous pouvez mieux anticiper ses mouvements. Tous vos sens sont alors mieux coordonnés et vous avez moins de risque de ressentir le mal de mer. On constate d’ailleurs la même logique en voiture : la plupart des personnes qui ont le mal des transports en tant que passager ne ressentent aucun symptôme lorsqu’elles prennent le volant ! Bien entendu, vous voudrez vous faire accompagner du skipper si vous n’êtes pas un expert en navigation.
  • Occupez-vous. Le simple fait de rester actif est un remède contre le mal de mer. Prenez la barre, discutez, écoutez la radio…
  • Prévoyez une solution de secours. Il existe différents traitements pour soigner le mal de mer : médicaments, patchs, lunettes, bracelet avec point de compression, etc. Vous serez peut-être plus serein en sachant que vous avez un remède sous la main en cas de nécessité. Si vous choisissez un médicament, veillez à lire les instructions et les éventuels effets secondaires. En effet, certains traitements provoquent de la somnolence et d’autres effets indésirables.

Laisser un commentaire